En entreprise, une approche véritablement structurée passe de prime abord par une réflexion à la fois empreinte de marketing et e-marketing. C’est de cette façon que l’on s’assure dans la majorité des cas d’une réelle optimisation des approches créatives et de la commercialisation de ses produits et services.

C’est une démarche qui va du global, du stratégique, vers le terrain, même si ce terrain-là est des plus virtuel.

Marketing et e-marketing, le duo gagnant à la une
Marketing et e-marketing, le duo gagnant à la une

Marketing et e-marketing : de la stratégie à la promotion des ventes.

Il ne faut surtout pas confondre marketing et marketing direct. L’un, le marketing, est une composante amont. Avec lui on travaille sur l’environnement dans lequel l’entreprise et ses offres évoluent. L’autre aval, le marketing direct, est la « simple » mise en œuvre des stratégies voire des tactiques qui sont imaginées lors de la phase de réflexion, de définition de cibles, de segmentation, de choix des outils, de « pricing », de médias, …

L’e-marketing, le bien nommé, est le versant virtuel de toutes les techniques de ventes, de promotions des ventes, que vous pensez employer pour convaincre vos prospects de devenir des clients ponctuels ou récurrents.

Du réel au virtuel et vice-versa.

Lorsque l’on choisit une agence pour prendre en charge la partie digitale de ses activités commerciales, elle va, si on ne lui donne pas suffisamment de détails, se baser sur votre site Web pour mener ses missions et sur lui seul. Le risque d’être en décalage avec le chemin que vous souhaitez emprunter est grand.

Par contre, si vous lui offrez une ouverture sur vos plans marketing, elle disposera de sources d’informations cohérentes. Elle pourra ajuster ses actions. Vous faire des propositions et vous permettre de mener les micros ajustements nécessaires.

B2B vs B2C.

Dans le monde du B2B, là où vos actions sur le net ont plus souvent pour objectif de générer non pas des ventes mais des contacts, des prises de rendez-vous pour vos forces de vente, de compléter votre service clients, le lien entre e-marketing et actions humaines est essentiel.

Dans le B2C, le monde du 100% « pures players » fait partie du passé. Les petites et grandes enseignes de la distribution disposent depuis un certain temps de leurs moyens de vente en ligne. Leurs magasins en ligne et au coin de la rue agissent de concert. Ils pensent global (marketing) et agissent local (e-marketing et ventes en magasins).

Conclusion pour vos marketing et e-marketing.

Par discrétion, pour ne pas laisser filtrer ses intentions vers la concurrence, la tendance est de fournir à ses sous-traitants le moins d’informations possibles sur ces objectifs marketing. Il est, je crois préférable pour plus d’efficacité, de collaborer avec des partenaires fiables, aptes à agir en toute discrétion et à s’engager dans le bon sens. Le marketing et l’e-marketing se doivent d’être constamment regardés l’un avec l’autre.

(1) ROI, returns on investment, retours sur investissement

Mis en ligne le 31/08/2016
Modifié le 12/11/2017

 

Marketing et e-marketing, votre duo gagnant à la une
Étiqueté avec :