Ce week-end, un peu par hasard (1), je suis tombé sur un article sur le référencement Web (2) en forme de diatribe contre les méchants référenceurs qui, si je caricature un peu mais pas trop, se contenteraient de ramasser l’argent sans tenir leurs promesses. J’ai souri, j’ai lu et voilà de possibles commentaires.

Moraliser le référencement Web
Moraliser le référencement Web

Référencement Web et les obligations de moyens.

Avant toute chose, j’avoue que je n’ai pas les détails des attendus du jugement (6) et je me suis contenté des commentaires qu’en a faits l’avocat auteur de l’article.  Comme mon propos ne porte pas sur le jugement, mais sur certains points racoleurs de l’article, ce n’est pas grave.

Voilà les éléments perturbants :

  • L’agence ne s’est engagée de fait, que sur des moyens (Oh honte !) et cela ne serait pas normal. C’est d’ailleurs pour défaut de moyens qu’elle semble avoir été condamnée,
  • On laisse penser que la seule vraie manière de faire du référencement est celle qui est avec paiement aux résultats et que l’obligation de moyen est une tromperie,
  • Je passe sur la notion de moralisation du secteur qui reste à faire.

Pourquoi le référencement Web aux résultats est un choix qui laisse à désirer?

Imaginez que vous soyez une agence de référencement et que votre client ne veuille que du référencement Web naturel (3). Vous allez devoir faire un certain travail. Dans la liste des tâches à accomplir vous devrez sans doute mener celles-là :

  • Définir une liste de mots-clefs et identification des potentiels,
  • Identifier et auditer les forces et les faiblesses des concurrents de votre client sur les mots-clefs présélectionnés,
  • Finaliser la liste des mots-clefs qui seront défendus et poussés vers le haut.
  • Optimiser les pages existantes et suggérer ou réaliser des modifications,
  • Réécrire (4) certains des articles pour mieux mettre en avant une l’existant.
  • Écriture (4) de nouvelles pages pour les autres mots demandés et non encore présents,
  • Mise en ligne,
  • Audit les liens des concurrents de votre client,
  • Définir la stratégie et procéder à l’acquisition de liens entrants,
  • Fournir un état du positionnement des mots-clefs de façon régulière,
  • Facturer selon les résultats.

Tout cela représente du temps, des heures/hommes que vous devrez financer et il va vous falloir trouver les moyens pour le faire.
La solution est simple, du moins sur le papier : la liste de mots-clefs inclura des mots facilement référencables et vous allez faire le forcing nécessaire pour que cela marche. Au pire l’affaire sera blanche.

Par contre, s’il y a non-accord entre le client et vous sur les mots-clefs, vous laisserez certainement l’affaire finir en queue de poisson. Si le contrat le permet, vous vous désengagerez du projet. Et donc du temps perdu pour vous et pour votre client.

Les seuls problèmes d’une telle approche sont les contraintes financières qui vous obligent à utiliser des techniques « limites ». En général, le site et ses mots-clefs montent vite et s’écroulent peu de temps après car Google n’apprécie pas du tout, les techniques de référencement que l’on dit « black-hat ».

Cela peut être bénéfique pour un site avec un cycle de vie court et des ventes ponctuelles. A vous de voir si êtes positionné dans une niche avec de telles caractéristiques ou si contraire vous avez besoin de pérennité ? A vous de tirer les conclusions qui s’imposent.

Pourquoi juste des obligations de moyens dans votre référencement Web n’est pas une mauvaise solution?

Grosso modo, référencement naturel à la performance ou référencement naturel normal, le travail à faire est le même. Je vous propose donc de vous reporter à la liste un peu plus haut.

Pour une agence qui fait son travail correctement la seule différence notable est qu’elle ne va pas recherche des mots-clefs sans intérêt et rémunérateurs (pour elle) mais des mots-clefs accessibles (pour vous). Eventuellement, elle vous donnera des éléments sur combien de temps cela risque de prendre pour les uns ou pour les autres et même ceux pour lesquels, ils peuvent essayer mais sans grand espoir avant un certain temps (5).

Pourquoi le référencement Web naturel n’est pas une science exacte.

Cela ressemble à une tautologie, parce que vous n’êtes pas tout seul. Pendant que vous ou votre agence, faites une chose, vos concurrents font exactement le contraire. Voudraient-ils vous nuire ? 🙂

C’est Google qui fixe et fait évoluer (quand elle le veut) les règles, sans vous demander votre avis et le nôtre.  En quelques années, la présentation des résultats a changé de façon considérable. Les filtres utilisés par la société américaine ont énormément bougé. En conséquence, le travail n’est pas allé vers la simplification.

Aucune agence, et ceux qui disent le contraire vous mentent, n’est copain avec Google. Les agences sont juste des clients, des intermédiaires spécialisées, rien de plus, rien de moins.

Que faire si vous voulez vraiment du référencement Web avec des résultats.

Tout simplement suivre ce qui se passe, vous impliquer. Prendre la peine de prendre connaissance des rapports et états d’avancement qui vous sont adressés.

Si je peux me permettre une question : « Accepteriez-vous de payer l’électricité sans corrélation avec vos consommations et sans jeter un œil sur les factures ». En un mot soyez professionnels.

Vous voulez rémunérer absolument votre agence aux résultats.

Vous n’en démordez pas. Alors, c’est tout simple, passez au référencement commercial (Google Adwords). Si votre budget Adwords est suffisant et que le domaine dans lequel vous évoluez, votre notoriété, laissent envisager un potentiel de visites suffisantes, votre agence acceptera de vous faire une proposition incluant une partie de rémunération au variable.

Maintenant n’oubliez pas que le référencement naturel vise le moyen / long terme et le référencement commercial est du court terme. Vous n’êtes présent dans le Search que, lorsque vos campagnes sont actives et disparaissez immédiatement dans le cas contraire.

Vous pensez que le travail est trop facile.

En fait, ce qui vous fâche avec les agences, c’est que vous avez le très net sentiment que le job est vraiment trop facile et qu’elle ne mérite pas ce qu’elles facturent.

C’est une opinion que je respecte, mon expérience semble m’indiquer le contraire, mais… il ne vous reste donc plus qu’à intégrer les compétences dans votre structure et confronter votre organisation aux réalités techniques.

Une forme de conclusion.

La meilleure façon de s’assurer que le travail est fait et de vérifier qu’il avance. Et comme j’aime assez les analogies automobiles, une petite dernière pour la route :

« lorsque l’on roule sur la route, on a peu de chances d’aller tout droit en regardant le paysage derrière soi ». Soyez enthousiasmant, soyez présent et les risques d’une expérience utilisateurs de mauvaise facture s’éloigneront.

(1) Comme quoi Google Alertes sert bien à quelque chose 🙂

(2) La moralisation du référencement : article présent sur Village justice.

(3) De nos jours, il est aussi conseillé de faire un petit tour dans le domaine des réseaux sociaux.

(4) Ou demander à votre client de la faire ou de le faire faire.

(5) Prenons contact pour plus de détails et d’échanges.

(6) 2016/10/08 : Extraits du jugement obtenus au travers d’un article d’un confrère (SEOmantique)  sur le site de Legalis.

Moraliser le référencement Web
Étiqueté avec :    
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :