Ne serait-ce que parce que ce besoin fait partie de mon coeur de métiers, je trouve que cette « frénésie » de recherche d’un trafic Web significatif tourne parfois à l’irrationnel. J’en arrive à me demander si cela est bien raisonnable.

Toujours plus de trafic Web.

Plus de trafic web, de visteurs, sinon rien
Plus de trafic web, sinon rien

Tous veulent plus d’internautes et que plus de visiteurs viennent lire leurs textes, découvrir leurs produits ou services. Ils aimeraient convertir des envies irréfléchies, des enthousiasmes soudains en bonnes commandes.
Mais :

  • Ont-ils bien évalué leurs capacités à traiter de hauts niveaux de flux entrants ?
  • Ne courent-ils pas directement vers de graves ennuis par insuffisance de moyens pour faire face ou par excès d’optimisme ?
  • Ne sur-estiment-ils pas les vrais potentiels ?

Du trafic Web pour exister.

Il n’y a aucun doute, quel que soit l’origine du trafic des Internautes venus découvrir vos produits, vos services, vos idées, sans trafic Web, tout s’écroule, rien n’existe sur Internet.
Mais de là à investir sans réflexion dans du référencement naturel ou commercial, en présence sur les réseaux sociaux, en campagnes d’emailing (pour les vecteurs les plus courants), il y a de quoi s’interroger.

Comprendre les potentiels et les comportements d’achats dans son marché.

Cela aurait dû être fait lors de la phase marketing du projet, mais on a bien souvent du mal à se poser les questions qui fâchent en temps et en heure.
Avant de vous lancer dans des actions coûteuses en temps et en argent, ne râtez pas le dernier moment qui vous est offert pour lever les moindres doutes.

Estimer son réel trafic Web potentiel de façon objective.

  • Certes, il n’est pas toujours évident de déterminer précisément quel pourrait être le réel trafic Web dont on va pouvoir bénéficier.
  • Comprendre ce que va générer telle ou telle action e-marketing est délicat.
  • Il est pourtant important de s’en inquiéter avant plutôt qu’après.
  • Même des réponses à base de « minimum », « probable », « maximum », permettent de toucher du doigt les résultats possibles et les potentielles conséquences sur votre organisation.

Oui, estimer ce trafic Web est possible.

  • Si vous travaillez avec un prestataire, il saura normalement vous donner, même avec réserves et sans engagements factuels, des taux de retour estimatifs.
  • Si vous travaillez de façon autonome, le Web regorge d’études, il vous suffira de vous en inspirer et de ne retenir que ce qui vous semble le plus en phase avec vos activités et aux efforts que vous allez produire.

Le risque de se tromper en estimant ses flux entrants existe.

Ce risque est bien présent. Dites-vous que vous allez très certainement faire des erreurs, mais au moins vous aurez en final défini des plans A, B ou C. Vous serez prêts pour réagir et pourrez réduire, éviter l’erreur définitive pour votre avenir, le badbuzz qui tue.

Ne négligez pas aussi de prendre en compte vos taux de conversion, car il est bien rare que chaque visite donne lieu à une commande.

Le fin mot : adapter, adaptez vos moyens à votre trafic Web prévisionnel.

Si besoin, mettez en place les plans B ou C.

  • Si vos résultats se révèlent être mauvais, ne pas vous laisser pénaliser par des scores décevants, des taux de conversion faibles, pensez immédiatement à des approches alternatives.
  • Si par contre, les retours sont « trop » bons et que vous allez peut-être ne pas pouvoir servir vos clients comme vous aimeriez, ne péchez pas par abus de confiance, par ivresse des résultats.

Donnez-vous pour objectif, d’éviter les badbuzz et les mauvais avis des internautes.

Mettre en place des outils de mesure.

Si vous ne l’avez, profitez en aussi pour utiliser des outils comme Google Analytics, Xiti, Piwik ou autres. Vous suivrez au fil de l’eau ce qui se passe. Vous confirmerez ou infirmerez vos hypothèses.

Vous souhaitez une aide marketing ou entreprendre vos actions emarketing ? Prenons contact dès que possible.

Mis en ligne le 07/09/2016
Modifié le 12/11/2017


 

Plus de trafic web, de visiteurs, sinon rien
Étiqueté avec :
%d blogueurs aiment cette page :