Le rédacteur web, un équilibriste des mots, qui va d’un sujet courant à un autre plus pointu, d’un niveau sémantique normal à un plus élaboré, d’un texte court à un texte long, le tout en un clin d’œil, à la demande. En somme, avec le web, le super-héros rédacteur est né : un peu journaliste, un peu écrivain, un rien poète, un soupçon commercial.

Le rédacteur Web, un pro de la rédaction Internet
Le rédacteur Web, un pro de la rédaction Internet

Rédacteur web dans des univers multiples.

Chacun a ses domaines privilégiés dont il parle plus facilement, avec le plus d’aisance. C’est humain. Cela ne veut pas pourtant dire que vous ayez intérêt à ce qu’il soit trop limité dans les sujets qu’il aime aborder. Un spectre large de thèmes procure en retour des idées pour en défricher d’autres différemment, pour rechercher et trouver des analogies exploitables, de nouvelles perspectives, des angles de communication différents. Trop spécialisé, il risque d’étouffer peu à peu l’ampleur, si ce n’est la qualité de sa production.

Le rédacteur Web fait corps avec les contraintes du numérique

La lecture d’un texte sur un écran, petit ou grand, n’est pas comparable avec l’attitude que l’on adopte pour un quotidien papier, un hebdomadaire. Avec le texte imprimé, le regard peut passer en diagonale de mot en mot, de phrase en phrase. On peut se rendre à la fin pour la conclusion, puis revenir au début ou au milieu et d’attarder sur les idées, l’argumentation de l’auteur. Pour des simples raisons techniques, ou de confort, on ne le fait pas avec les textes en versions numériques.

Le rédacteur web utilise bien souvent une structuration spécifique Internet de sa prose. Les idées principales, les accroches, quelques éléments de la conclusion se retrouvent dans le haut de l’écrit afin de donner envie au lecteur d’aller plus loin. Puis la rédaction reprend son cours et se poursuit normalement jusqu’à la fin.

L’élément qui est derrière et à ne pas oublier, est que l’on peut parfois revenir sur un texte non-fini de lire dans un média papier, mais pour ainsi dire jamais en numérique, on zappe pour passer à autre chose, à un a un autre site Web.

Un peu SEO, il n’oublie pas votre référencement.

  • Il connaît par cœur la limite basse des 300 / 400 mots fixée par les moteurs de recherche,
  • Il adapte son style (phrases courtes et dynamiques), cherche à être synthétique, concis, aisément compréhensible et sait aussi rédiger des textes plus conséquents en longueur lorsque vous lui en laissez l’opportunité.
  • Il sait que le temps passé par les internautes sur vos écrits est important pour votre référencement et pour leur monétisation.
  • Il sait aussi intégrer vos mots-clefs et adapter les champs sémantiques développés à vos objectifs.

Le rédacteur Web sait aussi faire plein d’autres choses.

  • Son rôle n’est pas de développer des idées 100% originales, on n’écrit pas la « Comédie Humaines » en une seule page, mais de restituer une bonne dose d’originalité dans sa manière de voir et de mettre ensemble des mots qui caressent, sur vos sujets de prédilection. Il a pour contrainte d’écrire des textes uniques, originaux, conformes aux exigences Google.
  • Un peu documentaliste, il trouvera les données à intégrer, les éléments de poids que vous ne lui aurez pas proposés en accompagnement de votre demande.
  • Cerise sur le gâteau, il vous proposera ou participera à la mise au point de votre ligne éditoriale.

Votre futur rédacteur Web ?

J2KS l’a peut être rencontré. C’est maintenant à vous de le faire.

Rédacteur Web, un pro de la rédaction destinée au Net
Étiqueté avec :
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :