Le SEO, ce sourcier des mots, muni d’un PC, d’une tablette ou même d’un Smartphone, est devenu le sorcier du Net. On lui prête le pouvoir d’un super ordonnateur, du grand influenceur de l’icône Google. C’est celui qui fait grimper les mots-clefs dans les classements du WEB. Dans son grand habit de référenceur, de gourou webmaster du référencement, il cherche, il trouve, il découvre les fontaines aux mots-clefs qui attirent les Internautes. Quand il s’entiche de community management, il les fait « liker » et passer commande à la demande, un magicien en somme.
Cela est-il vraiment sérieux ?

SEO, le sorcier sourcier du Net
SEO, le sourcier du Net

SEO, c’était mieux avant.

Avant pour le SEO, le référenceur, c’était plus simple, plus évident. La demande pour chaque mot-clef n’était pas trop forte. Il n’y avait pas trop de sites qui voulaient systématiquement et en même temps se retrouver dans les premières positions. Les techniques à utiliser (affaires de connaisseurs) étaient « assez » simples même si elles demandaient du temps pour être mises en place. C’était la préhistoire du Net, un paradis perdu.

SEO maintenant ?

Maintenant, la vie du SEO est un peu, que dis-je, beaucoup moins tranquille. Plein d’animaux protégés par la WWF tentent de l’empêcher de faire avancer son entreprise.  Soyons réaliste, même si cela est parfois gênant de devoir négocier avec ces bêtes sauvages, l’expérience utilisateur en est largement améliorée.
Il existe encore par-ci, par-là, de ces anciens sites qui arrivent encore à survivre et la visite en est bien triste.

Que va faire votre SEO ?

De nos jours, le SEO, lorsque ses prestations sont principalement destinées à des PME / PMI avec un budget limité, il doit s’entourer de partenaires externes pour proposer des frais de structures adaptables au gré de la vie des projets

Ses principales missions recouvrent totalement ou partiellement :

  • La participation à la construction du site avec pour objectif de faciliter la mise en place des mots-clefs. C’est rarement le cas, mais si cela est fait, cela facilite en général la suite des opérations.
  • Au pire, il tentera d’optimiser les sites auxquels il n’aura pas participé en travaillant sur les balises, les hauts et bas de pages, etc,
  • Il reprendra ou proposera de reprendre les textes existants afin de les optimiser pour le référencement,
  • La rédaction de textes, de descriptifs produits ou services. Ces textes pourront être utilisés comme base pour améliorer, créer, une présence dans les réseaux.
  • Installation des textes qu’il aura créés sur le site,
  • Recherche de liens entrants (annuaires, blogues, …) pertinents. L’époque de la grosse cavalerie est passée.
  • Le suivi de l’avancement dans les résultats,
  • Des suggestions d’évolutions, d’orientations.

SEO toujours

SEO toujours
SEO toujours

On reproche souvent beaucoup de choses à son SEO et en particulier de ne pas vous faire atteindre la première position, de ne pas vous y faire demeurer, de coûter trop cher, de ne pas faire monter le site assez vite dans les recherches Google.

Que ces reproches soient ou non argumentées, avant de vous lancer, vous êtes vous, vous aussi posé quelques questions intéressantes qui coûtent et (dans un premier temps) ne rapportent rien ?

Vos concurrents :

  • Que font-ils ?
  • Sur quels mots sont-ils bien ou mal placés ?
  • Leurs budgets ?
  • L’ergonomie de leurs sites est-elle plus favorable à la conversion ?
  • Etc.

SEO demain

Certains prédisent la mort de ce métier. Personnellement, je ne le pense pas. Il évoluera sans doute avec un plus de ceci et un peu moins de cela, mais il faudra encore longtemps mettre en avant ses produits ou services sur Internet.

De plus, proposer de bons textes, agréable à la lecture, destinés aux moteurs comme aux lecteurs, avec les bonnes informations, restera un objectif fort.

J2KS est active sur plusieurs des points indiqués plus haut : le référencement, la rédaction, etc. Si vous êtes en recherche d’un prestataire, je vous propose de prendre contact dès que possible.

SEO, le sourcier des mots du Net et des réseaux
Étiqueté avec :
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :