Lorsque l’on commence à s’inquiéter sérieusement de son trafic Internet, à s’occuper du nombre des visiteurs qui viennent ou pas découvrir l’offre produits et services de votre entreprise,  il est a priori plus tellement plus simple de penser à Google que cela entre dans la sphère du conditionnement. C’est le réflexe de notre bon Monsieur Pavlov qui entre en action.

Trafic Internet, le réflexe Google et de son moteur de recherche.

Plusieurs bonnes raisons à cela, surtout si son activité se trouve cantonnée dans la commercialisation de prestations ou autres produits vers les entreprises, le BtoB. C’est un peu différent si on travaille avec le grand public (BtC) ou même les deux à la fois.

Trafic internet, gagner en indépendance vis à vis de Google
Trafic internet, gagner en indépendance vis à vis de Google
  • En premier approche, c’est plutôt simple. Il suffit de raisonner en termes de mots-clefs cœur de cible ou de longues traînes. Ces mêmes mots que vous avez utilisés pour construire, structurer votre site Web et pour rédiger vos premiers textes.
  • Des outils gratuits Google sont disponibles pour vous aider dans vos recherches, dans votre réflexion, dans l’analyse de vos résultats.

Google a bien fait son travail, un travail de qualité, et vous a amené progressivement à ne réfléchir que sur l’intégration d’un seul paramètre.

Que devient votre trafic en cas de problème ?

Soyons réaliste. Accepteriez-vous de n’avoir qu’un seul fournisseur pour tous vos autres postes de dépenses ? La tendance naturelle est bien entendu d’en choisir au minimum deux et plus.

Il faut savoir sécuriser ses approvisionnements lorsque le risque de défaillance existe, défaillance réelle ou organisée. La stratégie d’un fournisseur peut venir perturber la vôtre à tout moment.

Et puis il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt et bien considérer Google pour ce qu’il est. C’est un fournisseur 100% semblable aux autres. Comme tout commerçant, il peut avoir des tactiques qui lui sont propres. Il peut décider de changer de politique commerciale, de stratégies, de règles de fonctionnement. Comme tout fournisseur, ses services peuvent ne pas pouvoir vous accompagner dans tous les méandres de votre évolution, dans toutes les phases de votre développement.

Le passé récent fourmille d’exemples où les choix faits par Google sont venus bousculer, faire passer à néant, des entreprises bien implantées dans leurs secteurs.

Trafic internet, se diversifier.

C’est une démarche que des entreprises en BtoC ont d’instinct.

  • Elles n’oublient pas des moteurs comme Bing, Yahoo, etc.
  • Elles utilisent des réseaux sociaux comme vecteurs fort de communication. Facebook, Twitter, Tumblr, Pinterest, ont leurs pendants dans le professionnel. Mieux que ne pas oublier, il faut les rechercher.
  • Elles cherchent à fidéliser leurs clients ou prospects en leur proposant de l’information, des idées, avec des newsletters ciblées.
  • Elles diffusent des messages sur des plates-formes, dans les journaux ou des sites représentatifs du secteur dans lequel elle se trouve.

Conclusion.

Google est un excellent partenaire pour construire votre trafic internet mais il important de mettre votre entreprise à l’abri de ses évolutions. Il faut diversifier ses sources de trafic Internet.

Bien entendu, cette contrainte nécessite d’identifier et de trouver des budgets complémentaires. Vous devez réfléchir à toutes les voies qui donnent accès à vos clients, à leurs organisations.

Trafic internet, gagnez en indépendance vis à vis de Google
Étiqueté avec :
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :